Les fantasmeurs… Comment s’en prémunir

Dans le milieu libertin, les fantasmeurs sont une vraie plaie. D’autant plus si, tout comme moi, vous êtes une personne qui s’investit et donne beaucoup de sa personne dans les échanges… Avec le temps – et parce que j’y ai été beaucoup sujette (vivent la naïveté et l’aveuglement dus à l’envie de sexe) -, j’ai quand même découvert deux trois procédés qui me mettent aujourd’hui la puce à l’oreille. Poursuivre la lecture →

Offerte à un couple

Il y a de cela un peu plus d’une semaine, mon Maître m’expliquait factuellement les nouvelles directives qu’il comptait bien m’imposer très prochainement. Il m’annonçait, sur ce ton dur qui lui sied si bien, que dorénavant le port du collier serait obligatoire en tout temps tout moment, et que le vouvoiement prendrait place en permanence. Pour me faire davantage comprendre que je lui appartiens et que je dois tout lui céder, il tint également à me faire une surprise… Mais n’en dit pas plus jusqu’aux derniers instants.
Poursuivre la lecture →

La soumission, un art d’aimer

Lilas et moi sommes en couple, et nous formons également un couple D/s (et BDSM) à part entière. Nous sommes autant aimants qu’amants. Nous partageons nos soucis quotidiens et menons une « vraie » vie de couple, mais notre sexualité est (presque) exclusivement orientée vers la domination et la soumission. Il nous arrive parfois de faire l’amour de manière tendre, complice et amoureuse… Mais nos rapports BDSM offrent également cet aspect, le contiennent déjà.
Poursuivre la lecture →

Un samedi à Paris

Après une nuit revigorante suite à une soirée très pimentée (lire ici), nous avons convenu que nous découvririons, sur les conseils de notre charmante T-girl, le club BDSM « Cris et Chuchotement » qui se trouve dans le XVIIe arrondissement de Paris. J’étais pour ma part particulièrement stressée parce que peu coutumière de ce genre d’endroit : ma soumission a toujours appartenu à mon Maître d’une façon complice et discrète, ne s’exposant jamais au regard des autres au-delà d’Internet, c’était donc une grande première pour nous deux.
Poursuivre la lecture →

Un vendredi à Paris

Ce week-end a été l’un des plus mémorables que j’aie vécus depuis très longtemps (le plus mémorable à sa façon que j’aie vécu de ma vie, en fait). Je ne sais pas par où commencer, tellement tout se bouscule encore en moi. Alors je vais scinder cet article en deux et commencer par le début, parce que rien ne mérite d’être amputé.
Poursuivre la lecture →

Une rafraîchissante dualité

Ma chienne et moi avons depuis peu placé de nouvelles règles qui encadrent nos pratiques de domination et de soumission. Auparavant, nous partagions nos désirs sur une messagerie instantanée ou par mail, et il était parfois difficile de faire la part des choses, ou maladroit d’exiger un changement de comportement immédiat d’un côté ou de l’autre, passant d’une discussion de couple à un rapport de soumise à son Maître. De plus, il nous était aussi difficile de repérer les désirs de l’autre (même si nous nous connaissons très bien) dans l’action: changer de type de rapport « en cours de route », c’est l’assurance que le rapport sera foireux…
Poursuivre la lecture →